Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Croisière fluviale sur le Danube en août 2016

Jour 14 - 16 août 2016, Retour Budapest, Toronto, Québec (orage à l’arrivée)

L’Hôtel Corinthia a une longue histoire résumée dans le montage de photos. Notre groupe photographié le jour du départ (8h du matin heure de Budapest) au pied du grand escalier du Corinthia. À l’arrivée à Québec - 21h, heure du Québec, soit 3h du matin le 17 heure de Budapest -, nous étions vivants, mais un peu défraîchis !

Donc, nous voici en route vers l’aéroport de Budapest à 8h (il est 2h du matin à Québec), une guide s’exprimant dans un très bon français nous résume l’histoire de la Hongrie (des siècles d’invasion) au fil des édifices restaurés. Son récit a été très éclairant, comme lorsqu'on rassemble les pièces d'un casse-tête à grandes dimensions !.

Hôtel Corinthia, Budapest (en bas à droite : cadeau des russes à la fin de la 2e Guerre !

Hôtel Corinthia, Budapest (en bas à droite : cadeau des russes à la fin de la 2e Guerre !

Encore un peu d’histoire de la Hongrie et saupoudré de commentaires de notre guide.

Le premier point d'implantation du territoire de Buda est pillé par les Mongols en 1241-1242. La ville est reconstruite et devient l'un des centres de la culture humaniste de la Renaissance au XVe siècle. Après près de 150 ans de domination ottomane, elle poursuit son développement et connaît son apogée avec l'épanouissement de l'ère industrielle aux XVIIIe et XIXe siècles.

Venus de l'Oural (Mongolie), les ancêtres des hongrois, les Magyars (‘aux yeux bruns et un petit peu de travers, dixit notre guide) , dont la dynastie régnera jusqu'au XIIIe siècle, atteignent le bassin des Carpates en 896 et viennent peupler le secteur d'Óbuda (Budapest). Aux dires de notre guide, 12 tribus avaient alors quitté la Mongolie : 7 ont fondé la Hongrie et 5 la Finlande (j’y suis allés 2 fois dans ce magnifique pays). Aujourd’hui, il n’y aucune ressemblance des langues (dites finno-autrienne à l’époque de la Mongolie). Le hongrois se rapprocherait plus du coréen que du finnois selon notre guide.

Après la défaite de Mohács, la conquête de la majeure partie du pays au XVIe siècle par l'Empire ottoman (des nomades qui ont détruit tous les bâtiments car ils préféraient habités dans des tentes hors la ville). Le dynamisme des deux cités (Buda et Pest) a été brisé pendant près de 150 ans. Par ailleurs, les turcs ont mis en valeur les nombreuses sources thermales de la Hongrie ce qui serait à l’origine de l’expression ‘bains turcs’.

Budapest subit de graves dommages en 1945 lors de sa libération par l'armée rouge qui en profite pour installer un pouvoir communiste qui pris fin en 1989 lors de la chute du mur de Berlin. À la fin de la guerre, la vieille ville fut reconstruite pierre par pierre. Budapest avait été presque entièrement détruite par les bombardements : 74 % des habitations et 97 % des usines avaient été ravagées.

Aujourd’hui, les hongrois n’ont pas de visages typiques : beaucoup de viols au fil des invasions et des occupations (turcs, allemands, soviétiques…). La voix de notre guide s'étient un peu, laissant deviner la peine des femmes tout au long de ces siècles. La Hongrie, autrefois très riche est maintenant réduite au tiers de sa superficie du début du 19e siècle. Les sources thermales et le tourisme sont les seules ressources économiques de la Hongrie d’aujourd’hui. Les jeunes quittent pour la France, l’Allemagne, etc. ou les salaires sont 4 à 5 fois plus élevés, déplore celle-ci ! La monnaie Euro apportrait du financement pour accélérer la reconstruction, mais au détriment du coût de la vie déjà très élevé pour la plupart des hongrois. 

En octobre 2016, la Hongrie va commémorer le 60e anniversaire de sa révolution (1956). La célébration aura lieu un peu partout, mais surtout Place des héros (photo à droite dans l’un des montages : grandiose entrée principale de l’exposition universelle de 1896 ou on peut voir les monuments de tous les monarques successifs de la Hongrie.

L'avion est passée au dessus de la point sud du Groenland par un ciel sans nuages. Wow, les images rendent compte de la beauté et de la fraglitité de ces paysages. Les points blancs sont des glaces à la dérive. Je n'ai pas aperçu de bateau. La navigation est pour des expéditions d'experts. 

En terminant, merci à tous les voyageurs de Québec. Ce fut un superbe voyage avec des personnes qui n'étaient pas à leur premier voyage sur cette boule qui roule. 

Salutations aux prochains voyageurs (dont, mes amis de Facebook) qui souhaiteront aller plus loin lorsque le temps et un peu fric pourront être rassemblés.

Merci particulier à Marlene, notre agente de voyage qui s'est dévouée avec patience et à son conjoint Richard dont le sens de l'humour s'harmonisait bien avec l'esprit du groupe.

A la proxima mi amigos !    

Notre groupe de Québec à Budapest, dernières images et voyage de retourNotre groupe de Québec à Budapest, dernières images et voyage de retour
Notre groupe de Québec à Budapest, dernières images et voyage de retourNotre groupe de Québec à Budapest, dernières images et voyage de retour

Notre groupe de Québec à Budapest, dernières images et voyage de retour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article